Journée Internationale de la Langue Maternelle : Nutifafa ou la Paix

L’initiative de célébrer une Journée internationale de la langue maternelle vient du Bangladesh. Elle a été approuvée à la Conférence générale de l’UNESCO en 1999 et est observée dans le monde entier depuis 2000.

 À l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée chaque année le 21 février, l’UNESCO met la diversité linguistique à l’honneur et invite ses États membres à célébrer la journée dans autant de langues que possible afin de rappeler que la diversité linguistique et le multilinguisme sont essentiels pour le développement durable.

Et pour cause ! la diversité linguistique est de plus en plus menacée à mesure que des langues disparaissent. 40% des habitants de la planète n’ont pas accès à un enseignement dans une langue qu’ils parlent ou qu’ils comprennent. Néanmoins, on constate des progrès dans le domaine de l’enseignement multilingue basé sur la langue maternelle, avec une prise de conscience croissante de son importance, en particulier pour les enfants d’âge préscolaire, et plus d’engagement en faveur de son développement dans la vie publique.

Les sociétés multilingues et multiculturelles existent à travers leurs langues, qui transmettent et préservent les savoirs et les cultures traditionnels de manière durable.

L’UNESCO célèbre les “langues sans frontières” à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle 2020.

Les langues locales et les langues transfrontalières peuvent favoriser un dialogue pacifique et contribuer à la préservation du patrimoine autochtone. Il est fréquent que les locuteurs d’une langue partagent une culture commune avec des communautés de pays voisins. C’est par exemple le cas pour le swahili en Afrique de l’est ou le yoruba en Afrique de l’ouest.

On comprend pourquoi le thème de la paix est mis en avant dans l’affiche de cette année, et qui est traduit dans maintes langues dont l’éwé où il se dit « Nutifafa », un concept dans lequel Fafadi se retrouve tout naturellement…

Linda Nukunu

Une réflexion sur “Journée Internationale de la Langue Maternelle : Nutifafa ou la Paix

  1. L’idée de célébrer la journée internationale de la langue maternelle dans le monde aujourd’hui vient, on le sait, de Bangladesh. Qui l’eût cru ? Belle initiative en tout cas pour sensibiliser nombre de pays émergents surtout sur le continent Africain qui doit y réfléchir sérieusement pour entrer dans la danse. Il peut y avoir au moins 4 langues dominantes parlées en Afrique. 4 langues qui correspondront grosso modo au 4 grandes Zones reconnues par l’UA (Union Africaine) : c’est-à-dire : Afrique du Nord, de l’Est, de l’Ouest et Australe. Ce qui va contribuer énormément à l’évolution et à l’intégration du notre continent.
    Espérons que tout cela ne restera pas un vœu pieux !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s