Nigeria : l’Onu Soutient un Projet de Loi contre le Harcèlement Sexuel

Les Nations Unies ont appelé les journalistes, les médias et les groupes de la société civile nigérians à mobiliser leur soutien pour le projet de loi interdisant le harcèlement sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur.

Le Sénat tient actuellement une audience publique sur le projet de loi qui est réintroduit l’année dernière après que la BBC a diffusé un documentaire d’investigation produit par l’une de ses journalistes, Mme Kiki Mordi, sur le harcèlement sexuel dans les universités ouest-africaines.

La représentante de l’ONU des femmes  au Nigéria et dans la CEDEAO, Mme Comfort Lamptey, a fait cet appel jeudi à Abuja. D’après elle :

«Les femmes et les filles sont soumises de manière disproportionnée à la violence, notamment au fémicide, à la violence sexuelle, à la violence entre partenaires intimes, à la traite et aux pratiques néfastes.

«Les principaux obstacles à la compréhension de l’ampleur de ce problème comprennent la faiblesse des structures de signalement du harcèlement sexuel et de la violence dans les universités ; des déséquilibres de pouvoir extrêmes entre les étudiants et les professeurs et une culture de stigmatisation qui fait honte aux victimes et aux survivants », a-t-elle déclaré.

La représentante des Nations Unies a félicité Mme Mordi pour avoir utilisé «sa voix et ses dons pour plaider en faveur de l’égalité des sexes en mettant en évidence certains des problèmes pertinents touchant les jeunes femmes».

En octobre dernier, Mme Mordi a filmé un documentaire sur les pratiques du « sexe contre note » dans certaines universités ouest-africaines.

À propos du film de Mme Mordi, Mme Comfort Lamptey a notamment déclaré:

«Dans son documentaire révolutionnaire, Sex for Grades, Kiki a aidé à donner aux femmes et aux filles nigérianes survivantes de violences sexuelles un sentiment de justice.

«La violence contre les femmes et les filles est aujourd’hui l’une des violations des droits humains les plus répandues dans le monde. Une femme sur trois dans le monde a subi des violences physiques ou sexuelles », a-t-elle ajouté.

Dans son discours d’acceptation, Mme Mordi a déclaré qu’elle continuerait de plaider pour l’égalité des sexes et la justice sociale.

amené et traduit par Adekoya Badero

ibinimori

2 réflexions sur “Nigeria : l’Onu Soutient un Projet de Loi contre le Harcèlement Sexuel

  1. Bravo!bravo! bravo! Nous espérons que cette prise de position de l’ONU va faire bouger les choses au Nigeria et dans toute l’Afrique pour la dignité et l’égalité dans le monde universitaire.

    J'aime

  2. Il le faut ! car cette situation morale rance et injuste pour les filles est incompatible avec le progrès socioéconomique de l’Afrique. La loi doit venir à la rescousse, non pas tant pour redresser les torts mais pour rappeler à chacun ses limites et ses droits !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s