Youpi : à nous Cabourg Plage !

Dans le cadre de sa sortie estivale devenue maintenant rituelle, l’Association Fafadi France vous invite à une sortie conviviale et Ô combien romantique à Cabourg.

Ce sera le 24 juillet. Le départ, comme les années précédentes aura lieu devant la mairie de Saint-Ouen/Seine à 7heures. Retour prévu à 21 heures

Pour tout renseignement et information, téléphonez au 06 17 88 36 27.

Fafadi France vous souhaite une agréable sortie !

8 Mars : Paulette Narda, Résurrection d’une Architecte de la Négritude

Paulette Narda

En ce mois de mars, nous rendons hommage aux Femmes qui ont contribué de près ou de loin aux différents combats pour la dignité de l’homme noir. Parmi elles, figure celle présentée comme l’architecte de la Négritude, qui avec ses sœurs, ont amorcé cette bataille pacifique pour combattre les préjugés en défaveur des êtres humains à la peau noire.

PAULETTE NARDAL: LA MARRAINE DE LA NÉGRITUDE.

De la négritude, on connaît les pères, figures tutélaires : Léopold Sédar Senghor, le Sénégalais, Aimé Césaire, le Martiniquais, Léon-Gontran Damas, le Guyanais. Des femmes qui ont initié le concept, l’historiographie française a oublié le nom.
La biographie de l’une d’entre elles, Paulette Nardal, est récemment parue aux éditions de l’Harmattan.
Dans les années 70, l’auteur, Philippe Grollemund, choriste, s’entretient à de nombreuses reprises avec cette vieille dame qui mène la chorale depuis son fauteuil. La vieille dame, c’est Paulette Nardal, la «Marraine de la négritude». Elle est très affaiblie, pas sa mémoire. Elle correspondra avec Grollemund jusqu’à sa mort, en 1985.

Paulette Nardal, théoricienne oubliée de la négritude

« Première étudiante noire de la SORBONNE »

Née en 1896 en Martinique, Paulette Nardal était l’aînée d’une famille de sept sœurs qui ont ouvert la voie à ce courant littéraire et politique, principal mouvement d’émancipation des Noirs francophones au XXe siècle. Etudiantes à Paris dans les années 20, les sœurs Nardal tiennent salon dans leur maison de Clamart. S’y croisent des artistes qui portèrent la Harlem Renaissance, comme le célèbre militant panafricaniste Marcus Garvey, le romancier jamaïcain Claude McKay, mais aussi Aimé et Suzanne Césaire, le politicien Félix Eboué, le jeune Senghor que Paulette Nardal fait inscrire à l’université, et de nombreux autres étudiants, militants des droits civiques balbutiants.

source

Solidarité Paris Etudiant, Repas Gratuit

En cette période difiicile où le spectre du confinement pointe à nouveau son bout de nez, Fafadi, en pointe dans l’action solidaire, a le plaisir de relayer l’info suivante de l’association LINKEE :
Pour tous les étudiants qui seraient intéressés par des paniers repas gratuits ; ces paniers contiennent chaque soir des contenus différents : repas chaud, bouteille de lait, conserves, fruits et légumes et parfois des sacs de produits hygiéniques, des magazines…
On peut les récupérer sur Paris dans différents arrondissements.
Il suffit d’envoyer un mail à cette adresse et vous pourrez aller chercher un colis du lundi au vendredi : etudiants@linkee.co

Voici aussi le mail de l’asso pour les étudiants étrangers :

Hello dear foreign students, (if you’re french you can skip this mail)

2020 has been a tough year but Linkee is here to help you and we’re happy that you’ve chosen France for your studies.
We know that you might be particularly affected by the crisis we’re facing and we want to help you.
We want to know if you encounter difficulties this year in order to be more responsive to the needs of student.
It’s very important that you take less than 5 minutes to fulfill this short survey : link

See you soon

Destin de Femme Flic au Mozambique : Droit de Cuissage à Tous les Étages

Au moins 15 étudiantes d’une école de police mozambicaine seraient enceintes de leurs professeurs, selon un document interne

Les étudiantes ont été renvoyées chez elles

Un document confidentiel émanant de la police mozambicaine a filtré dans la presse nationale, faisant état de 15 grossesses parmi les étudiantes d’une école de police à Matalane, dans la province de Maputo.

Le document indique que ces grossesses résulteraient de relations entre les élèves et leurs professeurs, sans préciser s’il s’agissait de relations consenties.

Par ailleurs, les étudiantes enceintes auraient été temporairement exclues de l’école et la police aurait couvert les frais de leur voyage de retour dans leurs provinces respectives. Enfin, ce document avance que les enseignants impliqués auraient été « suspendus ».

Lire la suite

Jeune Fille Nommée ONU Femmes Fête son Dixième Anniversaire

ONU Femmes/Patterson Siema

ONU Femmes fête son dixième anniversaire. Depuis 2010, l’agence onusienne s’efforce de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et de protéger leurs droits dans le monde.

En juillet 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a créé ONU Femmes afin de promouvoir l’égalité des sexes partout dans le monde. L’agence est née de la fusion de quatre entités du système des Nations Unies, à savoir la Division de la promotion de la femme (DAW), l’Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme (INSTRAW), le Bureau de la Conseillère spéciale pour la parité des sexes et la promotion de la femme (OSAGI), et le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).
Porte-drapeau mondial des femmes et des filles, ONU Femmes se focalise sur les domaines prioritaires qui sont fondamentaux pour l’égalité des femmes, et qui permettent de faire des progrès à tous les niveaux.
ONU femmes intervient à l’échelle mondiale pour faire de l’ambition des Objectifs de développement durable une réalité pour les femmes et les filles et soutient la participation équitable des femmes à tous les aspects de la vie, en mettant l’accent sur cinq domaines prioritaires :
• Renforcer le leadership des femmes et leur participation ;
• Mettre fin à la violence à l’égard des femmes ;
• Intégrer les femmes dans tous les aspects des processus de paix et de sécurité ;
• Renforcer l’autonomisation économique des femmes ;
• Placer l’égalité des sexes au cœur des processus de planification et de budgétisation au niveau national

source

Les Savants Noirs Savamment Ignorés : un Devoir de Résurrection

Les Noirs ont apporté une variété d’innovations dans le progrès technologique et scientifique de l’humanité. Que ce soient les premiers processus de nettoyage à sec ou les procédures chrirugicales en ophtalmologie. Depuis des siècles, des Noirs ont contribué à changer notre mode de vie, grâce à leur ingéniosité et leur créativité. Et pourtant, la plupart de ces pionniers de la technologie et de la science sont savamment ignorés. On les ignore parce qu’il ne sied pas qu’un Noir sache, à l’instar du déni de l’identité noire de l’Egypte ancienne.

Pour un Noir épris de justice, qu’il soit d’Afrique même ou de la diaspora, refuser cet enterrement sournois est un impératif. C’est pourquoi, avec son projet « Nos fameuses têtes penseuses », Tania Armant, Creilloise de 30 ans, veut remettre en lumière les noms des inventeurs noirs oubliés par l’Histoire. Son idée a porté sur une collection de tee-shirts de dix personnalités qui ont développé des objets toujours utilisés aujourd’hui quotidiennement.

Les visages de Garret Morgan, inventeur du feu tricolore, de Percy Lavon Julian, qui développa la mousse que l’on trouve dans les extincteurs, ou encore de John Stenard, qui créa le réfrigérateur, seront imprimés sur les tee-shirts de Tania. Leurs trouvailles seront précisées. Des personnalités souvent reléguées au second plan au profit d’hommes blancs. A l’image de Lewis H. Latimer, qui travaillait avec Thomas Edison sur l’ampoule électrique et dont le nom n’est jamais cité.

Le projet a germé il y a deux ans, d’abord sous la forme d’un livre jeunesse. « Ma fille s’étonnait de ces personnalités dont elle n’avait jamais entendu parler », dit la jeune femme, assistante administrative. Trop chronophage, cette première idée est finalement abandonnée au profit  des tee-shirts. « Il me fallait un support qui plaise aux générations actuelles et futures », justifie Tania Armant.

Blog1
Tania Armant,

Tania finalise actuellement son produit, qui devrait être mis sur le marché d’ici la rentrée pour une vingtaine d’euros. « Une toute petite pierre apportée à l’édifice » Si le projet est plus ancien, il prend une résonance particulière avec l’actualité et le mouvement « Black lives matter ».

« Ce n’est qu’une toute petite pierre apportée à l’édifice mais si elle peut permettre de prendre conscience de certaines choses, c’est déjà ça. » Avec ses tee-shirts, Tania Armant veut, à sa manière, inscrire ces personnalités dans la vie courante. « Cela rejoint quelque part ce qu’il se passe à travers les mouvements d’égalité des droits. C’est incroyable de se dire qu’en 2020 nous devons toujours nous battre pour cela. »

 Contact : tania_armant@hotmail.fr

NASA : La Résurrection Fort Méritée de Mary Jackson

Nicoletta Lokoci

Flash sur une Falasha : Nomination de la Première Ministre Noire en Israël

Israël vient de nommer sa première ministre noire issue de la communauté falasha, ou Juifs d’Éthiopie. Malgré ce geste encourageant, [ et médiatiquement opportuniste ]cette communauté reste en butte à la discrimination et au racisme.

L’ascencion fulgurante de Pnina Tamano-Shata

Le parcours de Pnina Tamano-Shata, nommée Ministre de l’Immigration et de l’Intégration le 1er mai 2020 est remarquable: née en Éthiopie dans la communauté falasha, elle passe ses premières années dans un camp de réfugiés au Soudan.

A l’âge de trois ans, elle est rapatriée en Israël ainsi que 7,000 autres membres de cette communauté dans le cadre d’une opération de transfert clandestine organisée par Tel-Aviv avec l’appui de Washington entre le 20 novembre 1984 et le 6 janvier 1985, plus connue sous le nom d’Opération Moïse.

Une fois installée en Israël, elle s’intègre à la société, fait des études de droit et travaille comme journaliste ainsi qu’avocate. Elle s’engage aussi dans la société civile, devenant vice-présidente de l’Association nationale des étudiants éthiopiens en 2004, et membre du comité exécutif de Transparency International de 2015 à 2018.

Elle entame  une carrière politique, en se faisant élire à la Knesset, le Parlement israélien où elle siège de 2013 à 2015 en tant que représentante du parti laïc Yesh Atid.

Son engagement social et politique lui vaut d’être reconnue en Israël ainsi qu’à l’étranger. Ainsi, en 2016 elle est lauréate du prix UNSUNG AWARD 2016 décerné par le Drum Major Institute, une organisation non-gouvernementale américaine qui lutte pour les droits de l’homme et l’égalité des races.

lire la suite

Barakatou : Quand les Pouvoirs Publics Jettent le Masque

Cette longue queue devant la maison Barakatou qui distribuait des masques gratuitement dans la Rue Stephenson à Paris 18ème sera dispersée par la police, pour cause de non respect présumé des distances sanitaires…

Tout avait bien commencé avec l’initiative des gérants de la maison Barakatou de distribution gratuite des masques aux citoyens. Pour inaugurer l’opération, à tout seigneur tout honneur, les initiateurs, Pathé Ndiaye et Musa Faty avaient eu la bonne idée de distribuer 400 masques aux policiers, pompiers et ambulanciers. Et puis, le lundi 27 avril, c’était le jour J de démarrage de l’opération prévue pour durer jusqu’au au 11 mai ; de 17 heures à 18 h 30 au 37, rue Stephenson 75018, où se trouvait la Maison Barakatou.
Pour les retardataires qui ne réussiront pas à obtenir l’un des masques offerts, Barakatou avait prévu d’en confectionner gratuitement, à partir du tissu qu’amèneront les clients.

Dans cet esprit de solidarité africain, tout avait bien commencé. Dans la rue, ce lundi 27 avril, le besoin de masque sautait aux yeux, les gens formaient une longue queue, et malgré l’impatience tout le monde avait à cœur de respecter la distance de sécurité sanitaire…
Mais c’était compter sans le débarquement impromptu des forces de police qui, sans autre forme de procès, ont fait fermer boutique et interdit la distribution en cours. Motif : non respect des distances sanitaires…

Et quoi encore ! Ah, cette mortelle distance de sécurité ! Pour tuer son chien on l’accuse bien de rage… Les pouvoirs publics jettent le masque de leur incurie et se cachent derrière leur petit doigt. Pourquoi en ces temps difficiles, l’humanité, la solidarité dérange tant ? La pandémie Covid-19, comme le pensent certains ouvrirait-elle l’ère où la solidarité deviendrait un crime ?

Lékansi Ninishola 

Fafadi : Petit Geste, Grand Coeur au Temps du Confinement

Dans notre société traversée de multiples crises, où l’avoir l’emporte sur l’être, il est tentant de se replier sur soi et ses proches. Et pourtant, vivre ensemble nous invite à choisir la solidarité. Solidarité, ce mot évoque le lien, l’interdépendance, l’égalité, la force, la fraternité. Il y a mille façons d’être solidaire, chacun selon ses moyens, son charisme, selon ses dons, selon le temps disponible.

Par ces temps de Covid-19, où les plus vulnérables sont plus que jamais exposés, Fafadi a choisi d’aller à leur rencontre avec de petits gestes mais un grand cœur. Trois associations caritatives ont reçu la visite de la présidente de Fafadi. Témoignage de la solidarité de notre association avec les plus démunis. Moment de rencontre et d’échange immortalisé en images…

Don remis à l’Association A2C3D le 29 avril 2020
Rencontre 39, rue Anselme (local joli mai) le 17 mai 2020 avec le CASM

10 Mai, Mémoire de Liberté au-delà du Confinement

1/. 1802 : l’Épopée Guadeloupéenne

Paris, 1802. Napoléon Bonaparte organise sa conquête du pouvoir. Mais d’abord, il entend rétablir l’autorité de la France et l’esclavage à Saint-Domingue et en Guadeloupe. C’est le début de « 1802, l’épopée guadeloupéenne ».

Ce que le service public aurait dû faire mais ne fait pas depuis des années, nous pouvons y remédier nous-mêmes : le 10 mais tous sur Youtube pour voir le film de Christian Lara : 1802 l’Épopée Guadeloupéenne…

2/. Mise en Perspective de l’Esclavage

Perspective historique et déconstruction du mécanisme de la marchandisation de l’homme Noir et de la distribution de rôles sociaux à partir des différences naturelles. Une analyse qui met en jeu les rapports entre l’art et l’histoire